Ouest-France : Jean-Michel Huon n'est pas l'agresseur, mais l'agressé

 Dans notre édition d'hier (Ouest-France du 16décembre) la suite du feuilleton « Landre'guerre » était titrée « deux élus prêts à en venir aux mains ». Jean-Michel Huon manifeste son « désaccord avec ce titre, car je n'ai agressé personne, et je n'étais pas prêt à en venir aux mains. »

 Le premier adjoint tient à préciser dans un communiqué : « Voici les faits rapportés par les rapports écrits des élus présents. Mardi soir, nous étions en réunion de travail (NDLR, réunion de colistiers). Alors que je plaidais le transfert de charges du théâtre l'Arche à la communauté de communes du Haut Trégor, Louis Augès a voulu démontrer que ce transfert n'était pas intéressant pour Tréguier. Je lui ai rappelé qu'il y a quelques mois, il était partisan d'un transfert à 100 %, à la charge de Tréguier, affirmant que l'on serait gagnant sur les dépenses de fonctionnement et d' investissements. Furieux, il s'est brutalement levé, renversant sa chaise en traversant l'espace qui nous séparait, vociférant : « Tu commences à m'emmerder. Tu n'es qu'un menteur... Je vais te foutre mon poing sur la gueule. » Les élus sont restés médusés, pétrifiés... Me sentant en danger, j'ai préféré sortir accompagné par un virulent « dégage ! » de Louis Augès.

À quelques mois d'une échéance importante pour notre ville, je souhaite vivement que les valeurs républicaines soient partagées par tous.

Le Télégramme : municipalité . Vive altercation entre L Augès et J-M Huon (15 décembre 2013)

Une très vive altercation a opposé Louis Augès et Jean-Michel Huon , mardi soir , lors d'une réunion préparatoire au conseil municipal qui aura lieu demain soir . ..Louis augès aurait menacé de frapper Jean-Michel huon , ce que confirment plusieurs témoins...