Au conseil municipal du lundi 12 octobre 2015, le débat sur le transfert de charges du Théâtre de l'Arche et de l'Ecole de Musique a donné lieu à une mise en cause de l'ancien Maire et de son premier adjoint (adjoint aux finances et ancien membre de la CLECT). Ils ont été qualifié de "tricheurs" par leur ancien colistier provoquant d'ailleurs une protestation  indignée de l'Adjointe actuelle à la Culture et de Marielle  Guillard : " accusation gratuites... les gens ont fait leur boulot ". 

    Michel Sohier et Jean-Michel Huon mis en cause   ont fait publier par la presse le communiqué suivant:

  " Non content d'avoir empoisonné la vie de la municipalité de 2008 à 2014 Monsieur Augès en remet une couche en accusant le maire et le 1er adjoint de l'époque d'avoir triché sur les comptes financiers du théatre de l'Arche au moment des discussions sur le transfert du théatre à la communauté de communes du Haut-Trégor . N'en déplaise à ce Monsieur ( habituel donneur de leçons ) toutes les dépenses et recettes qui ont été prises en compte sont celles de l'exercice financier 2012 (officielles , consultables, infalsifiables ) : elles ont servi à alimenter les nombreux débats à la commission d'évaluation des charges transférées , à la CCHT et à la ville quant à la participation financière de la CCHT et de la ville au coût du théatre de l'Arche . Après des discussions âpres la ville qui , certes, espérait une prise en charge plus importante de la CCHT a finalement obtenu de cette dernière une participation à hauteur de 40% . Dorénavant la ville au lieu de dépenser environ 225 000 euros ne contribuera plus qu'à la hauteur de 135 000 euros soit une charge financière en diminution de 90 000 euros annuel .Faire  économiser à la Ville de Tréguier 90 000 euros par an actuellement ce n'est pas si mal , non ? "

        Cette prise de compétence supplémentaire  est bénéfique pour les deux collectivités : le Haut-Trégor possède désormais une compétence culturelle  qui doit devenir l'âme du territoire à condition de continuer à la mettre en place  ; le Théâtre de l'Arche rayonne sur tout le territoire de la CCHT et au-delà .Quant à l'Ecole de Musique, elle  est sortie de sa période sombre et se développe : 35 % d'élèves en plus en un an ! Notons que cette école a été financée par une prise en charge partagée des communes du territoire et non par la CCHT ! En outre les  manifestations culturelles et sportives d'intérêt communautaire  sont prises en charge par la CCHT faisant économiser à Tréguier 5 000 € de subventions par an .

On a entendu trop de propos négatifs sur ce dossier ...Positivons ! culturellement et financièrement.